ODD/Engagement francophone:Un programme au coeur des populations à l’horizon 2030

Le programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies fait état de la détermination des peuples à “mobiliser les moyens nécessaires à la mise en œuvre de ce Programme grâce à un Partenariat mondial revitalisé pour le développement durable, qui sera mû par un esprit de solidarité renforcé, où l’accent sera mis sur les besoins des plus démunis et des plus vulnérables, et auquel participeront tous les pays, toutes les parties prenantes et tous les peuples”. DSC_0246

Si les gouvernements sont aux commandes de la mise en œuvre du Programme et de ses ODD, la contribution de tous les secteurs de la société est vitale si nous voulons atteindre universellement les ODD à l’horizon 2030.

En effet, la faiblesse des capacités et la vulnérabilité grandissante des populations face aux mutations sociales, environnementales et économiques appellent une réponse forte de toutes les parties prenantes. Malheureusement, les acteurs concernés sont confrontés à une série de problèmes : capacités limitées, maîtrise insuffisante des mécanismes de financement, faible participation aux instances et processus internationaux due à une barrière linguistique, absence d’outils méthodologiques adaptés aux besoins et  information difficilement accessible. DSC_0287

A l’occasion de l’examen des revues nationales volontaires lors du Forum politique de haut niveau 2016, plateforme centrale de suivi et d’évaluation du Programme de développement durable à l’horizon 2030, de nombreux états ont ainsi reconnu que, si la mise en œuvre des ODD relevait de la responsabilité de la société dans son ensemble, l’ampleur et la profondeur du Programme en constituaient un défi. Pour beaucoup, les citoyens et parties prenantes n’ont actuellement pas les moyens d’accéder à l’information, de participer de manière significative ou encore de comprendre leur rôle dans le processus de développement.

L’un des enjeux de cette mise en œuvre sera donc de rassembler et mobiliser les acteurs non étatiques dans toute leur diversité, de porter l’ambition de ces objectifs au cœur des populations et de les rendre assez tangibles pour inciter toutes les parties prenantes à trouver des moyens d’y contribuer. Il s’agit ici d’inventer des façons de faire et de penser différentes afin de transformer durablement nos modèles de développement de manière inclusive. Espace de diversité, la Francophonie a une incroyable capacité d’innovation collective et l’IFDD s’engage aux côtés des populations pour l’appropriation et la mise en œuvre du développement durable.

Patrice Kouakou

 

Publicités
Cet article a été publié dans Développement, Environnement, L'angle de DD. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s