Opportunités de croissance : Économie verte, un outil opérationnel du développement durable

La disponibilité de l’eau et des terres, de main d’œuvre, la diversité des spéculations sont des atouts susceptibles de soutenir le développement d’une économie verte. Les pratiques porteuses de croissance verte peuvent ainsi être repérées à travers : l’agriculture biologique, l’agro foresterie, la gestion durable des terres et la restauration des sols, le pompage et l’irrigation par les énergies renouvelables, le système goutte à goutte pour la rationalisation de l’usage de l’eau dans les périmètres, les processus modernes de transformation et de conservation des produits agricoles.

La Côte d’Ivoire dispose de bases économiques solides pour assurer une transition vers l’économie verte.  Le PNUE définit l’économie verte comme «une économie qui entraîne une amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux  et la pénurie de ressources». De manière opérationnelle, dans ce type d’économie, la croissance de revenus et la création d’emplois doivent provenir  des investissements publics et privés sobres en carbone, peu polluants, efficaces dans l’usage des ressources  y compris énergétiques et susceptibles de préserver  la biodiversité et les services environnementaux.

Patrice Kouakou

Publicités
Cet article a été publié dans Agriculture, Développement, Economie, Energie, Environnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.