Le Rwanda, destination africaine incontournable

Longtemps marginal, le tourisme au Rwanda est aujourd’hui en pleine expansion. Entre défis à relever et opportunités à saisir, le cap est clairement fixé : devenir une destination africaine incontournable.

A la fin des années 1990, évoquer le pays des Mille Collines comme une destination touristique prisée aurait certainement paru incongru. Le mémoire du Génocide contre les Tutsis, si proche, était encore vivace, et les rares étrangers présents sur place étaient surtout des fonctionnaires internationaux et du personnel des ONG humanitaires.
Première source de devises
Les choses ont depuis bien changé. A la réouverture du Parc national des volcans en 1999, qui abrite une des dernières populations de gorilles de montagne de la planète, seuls 417 …visiteurs furent comptabilisés sur l’ensemble de l’année. Ils sont désormais près de 30ˆ 000 annuellement à se laisser tenter par l’expérience. Idem pour les parcs nationaux de l’Akagera (savane dans l’Est) et de la forêt de Nyungwe (dans le sud du pays). Leur fréquentation a décollé depuis le début des années 2000.
Quant à la progression du nombre total des arrivées dans le pays, elle est à l’image de l’ascension économique rwandaise des dernières années …: impressionnante. De 104 ˆ000 en 2000, les visiteurs sont aujourd’hui plus d’un million à fouler annuellement le sol du pays des Mille Collines (1,2…million en 2015).
Des touristes étrangers bien entendu, mais aussi –…de plus en plus nombreux…– des Rwandais de la diaspora et des hommes d’a›ffaires du monde entier, venus toucher du doigt le miracle économique et investir leurs capitaux dans ce petit pays qui ambitionne de devenir le Singapour d’Afrique. Lionel Mudandi Simbizi, le directeur de Konectors Limited, une entreprise de services de conciergerie, constate ainsi qu’il compte dans sa clientèle «ˆ[…] de plus en plus d’entrepreneurs étrangers et de repats (ceux qui retournent au pays, opposés à expats), […] autant attirés par les perspectives économiques qu’o›ffre le pays que par le haut niveau de sécurité perçuˆ».
Publicités
Cet article a été publié dans Développement, Economie, Tourisme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.