A Addis-Abeba, le chef de l’ONU plaide pour un renforcement de la coopération avec l’Union africaine

30 janvier 2017 – Au Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a plaidé lundi pour un renforcement de la coopération et du partenariat des Nations Unies avec cette organisation régionale afin de prévenir les conflits et mettre en oeuvre le programme de développement durable.

« Je me réjouis de vos idées sur la meilleure façon de renforcer notre coopération et notre partenariat en fonction des priorités et des besoins de la population africaine », a dit M. Guterres dans un discours devant les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine.

Il a proposé tout d’abord de « relever le niveau de notre partenariat stratégique dans la mise en œuvre de l’Agenda 2063 [de développement de l’Union africaine] et du Programme 2030 [de développement durable de l’ONU] et dans la promotion de la paix et de la sécurité et des droits de l’homme ».

« Pour que les populations africaines tirent pleinement parti du partenariat mondial pour le développement durable, ces deux plans doivent faire l’objet d’un alignement stratégique », a-t-il souligné.

« Deuxièmement, nous espérons travailler avec vous pour renforcer le partenariat de l’ONU avec les huit communautés économiques régionales de l’Afrique. Elles sont à l’avant-garde des efforts pour parvenir à la paix et à la sécurité sur le continent et elles sont les moteurs de la réalisation des objectifs de développement de l’Afrique », a-t-il ajouté.

AUDIO: António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

Le chef de l’ONU a aussi proposé d’intensifier le soutien des Nations Unies à l’architecture africaine de gouvernance, y compris le mécanisme africain d’évaluation par les pairs, qui a contribué, selon lui, à améliorer la gouvernance dans de nombreux pays.

« L’ONU renforcera son soutien pour promouvoir davantage la bonne gouvernance et renforcer le lien entre la paix, la sécurité et le développement », a-t-il dit.

M. Guterres a également indiqué que les Nations Unies soutiendront les efforts africains pour réaliser l’initiative ‘Faire taire les fusils d’ici 2020’, ou même avant, en renforçant notamment le soutien à l’architecture africaine de paix et de sécurité.

« J’ai l’intention de travailler avec l’Union africaine pour présenter au Conseil de sécurité des propositions concrètes sur un financement prévisible, fiable et durable des opérations de paix de l’Union africaine », a-t-il précisé.

Enfin, le Secrétaire général de l’ONU a déclaré que les Nations Unies appuieront l’intégration régionale, y compris les efforts visant à établir la Zone de libre-échange continental. « Je sais que vous avez jugé cela essentiel pour réaliser l’Agenda 2063 », a-t-il souligné.

En savoir plus






Publicités
Cet article a été publié dans Développement, Paix & Sécurité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.