Iraq: la FAO aide à rétablir les canaux d’irrigation des terres agricoles près de Mossoul

Un nouveau projet de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) visant à déminer et restaurer les canaux d’irrigation près de Mossoul permettra d’apporter une aide alimentaire et de créer des emplois pour la population iraquienne.

Environ 200.000 personnes originaires de Mossoul et de l’ensemble du territoire irakien seront, pour la première fois depuis que l’organisation de l’Etat islamique (EI) a pris le contrôle de certaines zones dans la région en 2014, en mesure de gagner des revenus grâce à un nouveau projet couvrant 250.000 hectares de terres agricoles.

Programmes de rémunération contre travail

D’ici peu de temps, l’eau coulera donc de nouveau dans les canaux qui avaient l’habitude d’alimenter les terres situées à 30 km de Mossoul, la troisième plus grande ville irakienne. Grâce aux programmes de rémunération contre travail qui s’inscrivent dans le cadre du projet, la FAO vient en aide aux familles vulnérables qui ont besoin d’argent pour satisfaire leurs besoins journaliers. Ces derniers comprennent notamment l’achat de nourriture, d’habits, de combustible, mais aussi la couverture des frais de transports. Beaucoup d’Iraquiens n’ont pas eu d’emploi rémunéré depuis au moins deux ans.

Les participants aux programmes procèdent actuellement au nettoyage du principal canal du système d’irrigation d’Al Jazeera nord, le débarrassant de la saleté, des pierres et des débris, ce qui devrait lui permettre d’alimenter de nouveau d’autres canaux plus petits qui font également partie du paysage agricole.

« Nous collectons les piles de débris puis lorsque nous obtenons quatre piles nous les regroupons en une seule pour que la pelleteuse la remonte du canal », a témoigné Ahmed Mohammed, père de trois enfants. « Mon frère possède des terres agricoles et il pourra également bénéficier du projet. Il avait l’habitude de cultiver du blé et de l’orge en hiver et des légumes pendant les autres saisons. A présent, il peut uniquement cultiver des légumes lorsqu’il pleut ».

La FAO a également réparé la station de pompage qui sert l’ensemble du système de canaux depuis le barrage de Mossoul. Pour la première fois, l’organisation collabore avec une société de déminage afin de sécuriser les terres agricoles situées autour des canaux, de manière à s’assurer que les agriculteurs et leur bétail soient respectivement en mesure de semer et de pâturer sans risque.

Relancer l’activité agricole pour une prospérité et une paix durable

Plus de 3000 personnes bénéficient déjà du projet qui est indispensable dans la zone afin de relancer les activités agricoles.

« Dans cette région, les agriculteurs n’ont pas été en mesure de cultiver leurs légumes pendant deux ans, depuis que les canaux d’irrigation ont été détruits par des groupes armés. Ces derniers ont également laissé derrière eux des appareils explosifs », a expliqué le Représentant de la FAO en Irak, Fadel El-Zubi.

Les agriculteurs de la région avaient l’habitude d’exporter des légumes et des cultures, dont du blé et de l’orge, vers la Syrie et d’autres pays et également de pourvoir aux besoins de millions d’autres personnes en Iraq. A présent, le pays dépend des importations de fruits et de légumes.

« Redonner la possibilité à ces populations de cultiver et de faire du commerce n’est pas seulement important pour la sécurité alimentaire régionale mais également pour encourager la prospérité et une paix durable à travers le pays », a souligné El-Zubi

89 millions de dollars nécessaires d’urgence pour rénover les infrastructures agricoles

Le système d’irrigation Al Jazeera était une source essentielle d’eau pour l’agriculture, l’élevage et pour son usage domestique. Près d’une centaine de canaux plus petits faisant également partie du système, ont été abîmés, des ponts ont été détruits et la station de pompage, également endommagée, fonctionnait en capacité réduite, ce qui a eu pour effet de provoquer des pénuries d’eau très importante.

Alors que le gouvernement iraquien reprend le contrôle de plus en plus de zones, il est essentiel de redoubler d’efforts afin de rénover les infrastructures stratégiques qui permettront de relancer la production agricole et de rétablir les moyens d’existence.

La FAO cherche de manière urgente un financement de 89 millions de dollars pour renforcer son intervention d’urgence. Il s’agira notamment de restaurer les infrastructures agricoles qui ont été abîmées, d’aider les agriculteurs à vacciner et à nourrir leur bétail et de développer davantage de programmes de rémunération contre travail et autres activités génératrices de revenus.

Le projet de la FAO, en coordination avec le gouvernement iraquien, vise à aider les familles qui sont retournées dans les zones reconquises, les familles de déplacés internes mais également les communautés hôtes et les réfugiés originaires de Syrie. Ce projet qui se concentre principalement sur le système d’irrigation Al Jazeera est financé par le Programme de développement des Nations Unies (PNUD).

Centre d’actualités de l’ONU

Publicités
Cet article a été publié dans Agriculture, Développement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.