Le pape invite les jeunes prêtres à être « médiateurs », pas « intermédiaires »

Lors de l’audience générale du 14 décembre 2016, le pape François a encouragé les jeunes prêtres à être « médiateurs », et non pas « intermédiaires ».

Après la catéchèse, le pape a en effet salué les séminaristes de Brescia, dans la région italienne de la Lombardie ainsi que les nouveaux prêtres de la congrégation des Légionnaires du Christ, présents avec leurs familles salle Paul VI. Trente-six Légionnaires ont été ordonnés dans la basilique de Saint-Jean-du-Latran le 10 décembre dernier, par le cardinal Secrétaire d’Etat, Pietro Parolin.

« Je souhaite, a dit le pape, que vous puissiez vivre votre sacerdoce avec authenticité, esprit de service et capacité de médiation entre la grâce de Dieu et la fragilité de la condition humaine ». « Capacité de médiation, a-t-il insisté : vous devez être des médiateurs, jamais des intermédiaires ».

Le pape a récemment invité les prêtres à être médiateurs, au cours de la messe du 9 décembre : la logique de Jésus, « c’est la logique du médiateur », différente de celle de « l’intermédiaire », qui « fait son travail et reçoit sa paie » comme un « fonctionnaire », a-t-il expliqué.

Le prêtre authentique, a soutenu le pape, « est un médiateur très proche de son peuple » et il suit la logique de Jésus qui est « de s’anéantir soi-même ». Le prix est « de donner sa vie, (…) sa fatigue, son travail » pour « unir le troupeau, pour unir les personnes, pour les conduire à Jésus ».

Le prêtre intermédiaire, a-t-il prévenu, « n’est pas heureux » : « Les prêtres intermédiaires prennent le chemin de la rigidité : si souvent, (…) ils ne savent pas ce qu’est la souffrance humaine ; (…) ils sont rigides ». Et les fidèles « sont chassés par cette rigidité ».

Posted by Anne Kurian, Zenit on 14 December, 2016

Publicités
Cet article a été publié dans Religion, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.