De jeunes ivoiriens inventent un sac solaire pour les élèves des zones sans électricité

Abidjan (Côte d’Ivoire) – Un sac à dos solaire dénommé « Solarpark », invention de jeunes ivoiriens a été présenté, mercredi,à Abidjan en présence du Chef de Bureau de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en Côte d’Ivoire,Yao Ydo, qui l’a qualifié « d’atout pour l’éducation », a constaté APA sur place dansla capitale économique ivoirienne.

Solpark est un sac à dos conçu dans de la matière étanche, portant une plaque solaire rechargeable à la lumière du jour ou d’intérieur pour éclairer à l’aide de la lampe Led intégrée au bénéfice des élèves qui sont dans des zones sans électricité.

Selon le principal inventeur de ce produit, Evariste Akoumian, « cette idée est venue de mon passage dans un village de la Côte d’Ivoire où j’ai constaté les difficultés » qu’éprouvaient les élèves sans électricité.

Pour le Représentant résident de l’Unesco en Côte d’Ivoire, Yao Ydo, « tombé » sous le charme de cette innovation, « c’est une opportunité pour permettre aux enfants de pouvoir étudier dans de meilleures conditions ».

« C’est un atout pour l’éducation »,ajouté M.Yao qui se fait l’ambassadeur de ce produits auprès des institutions et autres partenaires.

«Se référant à sa propre expérience de scolarité dans une zone sans électricité, le chef du bureau Abidjan de l’UNESCO a fait remarquer qu’il y a « encore des enfants africains qui vivent dans la même situation.».

Le chef de cabinet du ministère de l’éducation nationale,Abdoulaye Kouyaté, représentant la ministre, a pour sa part félicité les inventeurs pour cette « innovation à fort impact social qui vise à améliorer à la fois l’accès, l’équité et la qualité de l’école ivoirienne » tout en assurant du soutien de la tutelle de l’école ivoirienne.

«Je lance un appel à la mobilisation générale en vue de créer les conditions nécessaires à l’appropriation de cette œuvre du cœur, de l’esprit », a exhorté M.Kouyaté.

La Fondation Magic system présente à cette occasion s’est engagée à soutenir ce projet en l’associant à son projet phare de construction d’écoles, et par une visibilité à en croire son Directeur exécutif, Jean Louis Boua.L’on estime à 650 millions le nombre d’Africains sans electricité.

SY/ls,APA

Publicités
Cet article a été publié dans Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.