Côte d’Ivoire: 30 agents des eaux et forêts et sapeurs-pompiers en formation pour la capture des crocodiles sauvages

Une trentaine d’agents des Eaux et Forêts, et du Groupement des Sapeurs-Pompiers Militaires (GSPM) sont en formation au Zoo d’Abidjan pour la capture des crocodiles sauvages qui pullulent dans les eaux d’Abidjan et de Yamoussoukro, a constaté l’Agence de Presse Africaine (APA News), mercredi 23 novembre 2016 sur place.

Démarrée le mardi 22 novembre, cette formation assurée par Dr Chirley, expert américain, membre des Spécialistes de l’Union internationale pour la conservation de la nature, se poursuivra jusqu’au samedi 26 novembre.

L’objectif final est de débarrasser les eaux urbaines d’Abidjan et de Yamoussoukro de ces animaux qui commencent à rentrer en conflit avec les hommes.

La formation se déroule en deux phases. L’une qui durera un jour et demi sera consacrée aux crocodiles captifs. D’où les exercices qui se déroulent en ce moment au zoo d’Abidjan. L’autre volet aura lieu en milieu naturel dans la lagune Aby à Adiaké (Sud-Est) de la capitale économique ivoirienne.

Selon, le Commandant Salimata Koné, Directrice de la faune et des ressources cynégétiques au ministère des eaux et forêts, « on a constaté que la population de crocodiles sauvages dans les eaux urbaines d’Abidjan et Yamoussoukro s’est accrue de façon à ce que si on n’y prend garde maintenant, les pertes en vie humaines que l’on a constaté ces derniers temps vont refaire surface ».

C’est pourquoi, ajoute-t-elle « la phase de la mise en pratique de la formation reçue devrait débuter assez tôt, avant la fin de l’année 2016 ». Les bêtes qui ainsi seront capturées, seront introduites dans des forêts classées ou aires protégées.

Pour les pensionnaires à cette formation, les choses se déroulent bien, quand bien même « au départ, ce n’était pas facile », reconnait l’un d’entre eux.

PIGFE/ls/APA

Publicités
Cet article a été publié dans Environnement, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.