Climat et agriculture: le principe de précaution ne suffit pas, il faut de la sagesse!

Face aux changements climatiques et aux défis de l’agriculture aujourd’hui le pape François avertit que « le principe de précaution ne suffit pas », il faut de la « sagesse »! Et c’est une « urgence » que d’agir.

Le pape s’exprime ainsi dans son message, en espagnol, au directeur de l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. José Graziano da Silva, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, dimanche, 16 octobre 2016.

Face à la détresse des migrants climatiques, le pape souligne l’urgence d’agir: « Il ne suffit plus d’être impressionné et de s’émouvoir devant qui, sur toutes les latitudes, demande son pain quotidien. Des choix et des actions sont nécessaires. »

« Pas de précaution, par conséquent, mais de la sagesse!, sexclame le pape. Celle que les paysans, les pêcheurs et les éleveurs conservent dans la mémoire de générations et qui est aujourd’hui raillée et oubliée par un modèle de production qui est à l’avantage de groupes restreints et d’une portion exiguë de la population mondiale. Souvenons-nous qu’il s’agit d’un modèle qui, avec toute la science, permet qu’environ huit-cent millions de personnes souffrent encore de la faim. »

Constance Roques, Zenit

Publicités
Cet article a été publié dans Environnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.