Lutte contre la pauvreté/Projet Filets Sociaux Productifs : La Banque Mondiale, l’Institut National de la Statistique et l’Unité de Gestion du Projet ont démarré le processus de sélection au titre de la phase pilote

Après la phase de sélection des villages bénéficiaires au cours d’un atelier organisé à cet effet les 21 et 22 juillet 2016 à RAN Hôtel de Bouaké, le Projet Filets Sociaux Productifs a atteint aujourd’hui le tournant décisif de son processus de mise en œuvre. Il s’agit, notamment de l’étape de l’identification, au titre de la phase pilote, des 5000 premiers bénéficiaires du projet.

La spécificité de cette étape réside dans le fait que de façon globale, le projet s’inscrit dans une logique d’équité et de justice sociale et qu’il cible particulièrement les populations du milieu rural se trouvant dans une situation d’extrême pauvreté. Le défi, dans une telle perspective, consiste en la capacité des acteurs de mise en œuvre du projet à procéder au ciblage des bénéficiaires les plus méritant à travers une méthode susceptible de garantir non seulement une transparence et une légitimité à l’ensemble du processus, mais aussi et surtout, de dégager un consensus autour desdits bénéficiaires.

Aussi, l’examen des expériences éprouvées par certains pays tels que le Benin, le Burkina-Faso, le Mali, le Niger… a-t-il permis de concert avec la Banque Mondiale, l’Institut National de la Statistique (INS) et l’Unité de Gestion du Projet d’aboutir à une approche novatrice. Cette approche qui se veut inclusive et participative se décline en deux (02) séquences, à savoir une phase d’enquête dite ‘’enquête PMT’’ et une phase de validation communautaire. L’effet cumulé de ces deux (02) séquences vise à rechercher la légitimité et le consensus autour de la liste des bénéficiaires que cette méthode de ciblage aura permis de générer. Elle présente donc l’avantage de minimiser au mieux les risques de malentendu ou de distension autour du projet. Elle favoriser, la bonne compréhension et l’adhésion des populations à l’esprit et aux principes qui sous-tendent la sélection des bénéficiaires.

En ce qui concerne l’étape de l’enquête, notons que des outils dits ‘’outils PMT’’ (test de revenus par approximation) ont été conçus et testés au cours d’une mission conjointe organisée du 23 au 27 mai 2016 par l’Unité de Gestion du Projet (UGP) et la Banque Mondiale, à l’effet de collecter des informations sur chacun des ménages constituant les communautés de chacun des 57 villages bénéficiaires sélectionnés pour le compte de cette phase pilote dont, 12 constituent une liste d’attente à raison de quatre (04) villages par Région.

Par ailleurs, après leur sélection, une mission de l’UGP composée de trois (03) équipes, a, sur la période du 15 au 26 septembre 2016, visité de façon simultanée lesdits villages à l’effet de procéder à leur reconnaissance et de recueillir des informations complémentaires se rapportant à des centres d’intérêt du projet. Mettant à contribution le corps préfectoral des localités d’appartenance desdits villages, cette mission a également constitué une opportunité pour ces équipes de procéder l’information, à la formation, à la sensibilisation et à la mobilisation des communautés villageoises concernées en prélude à l’enquête PMT.

Dans la période du 17 au 21 septembre 2016 à Man, les agents enquêteurs ont été formés par l’INS à la manipulation des ‘’outils PMT’’ précédemment mentionnés. Ces outils intègrent un certain nombre d’indicateurs se rapportant à la problématique de la pauvreté. Ils permettront de disposer, pour chacun des ménages identifiés et enquêtés, d’une banque de données susceptibles de donner un aperçu de leur niveau de consommation. L’idée est donc d’affecter, sur la base desdites données, un score à chacun de ces ménages dans l’optique de les classer du moins pauvre au plus pauvre. Ce procédé permettra de dresser, selon un quota arrêté, la liste des ménages les plus pauvres.

Cette liste, qui fait office de liste provisoire des ménages bénéficiaires de la phase pilote du projet, fera, à son tour, l’objet d’une validation communautaire pour lui garantir une crédibilité en vue de faciliter la publication d’une liste définitive et consensuelle des ménages bénéficiaires de la phase pilote du projet.

Retenons pour information, que l’enquête PMT qui est prévue sur une période de 35 jours a, sous la houlette de l’INS, débuté depuis le 26 septembre 2016 et se poursuit actuellement. L’UGP envisage l’organisation, sur la période du 14 au 18 octobre 2016, d’une mission de supervision pour s’assurer de son bon déroulement.

Unité de Gestion du Projet Filets Sociaux Productifs

Ministères

Publicités
Cet article a été publié dans politique, Recherche. Ajoutez ce permalien à vos favoris.