Hygiène : Insalubrité, un danger pour les Abidjanais

L’insalubrité est une menace permanente pour les populations du District d’Abidjan. C’est un enjeu majeur en Côte d’Ivoire pour la préservation de la santé humaine et la protection de l’environnement. Le manque d’hygiène, l’insuffisance des services d’assainissement adéquats et les risques d’atteinte de maladies graves ne favorisent pas le développement attendu pour trois raisons : la dégradation du tissu social (absence de promotion), déflagration économique (chute de la richesse), la temporisation industrielle (Arrêt des Investissements privés étrangers). Eu égard aux conséquences négatives liées à l’insalubrité susmentionnées, les Autorités ivoiriennes doivent réagir énergiquement en reprenant les “OPERATIONS PAYS PROPRE“ qui ont, en quelle sorte, permis de donner un visage reluisant au District d’Abidjan, vitrine de la Côte d’Ivoire moderne. Cela voudra bien dire qu’il faut une mobilisation quasi permanente tant en ressources financières, humaines que matérielles pour le maintien de la propreté dans la capitale économique.Car conformément à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples à laquelle l’Etat de Côte d’Ivoire a adhéré : « tous les peuples ont un droit à un cadre de vie satisfaisant et global, propice à leur développement ». Mais des résultats probants et durables ne pourront être obtenus que si des actions vigoureuses de sensibilisation et d’éducation pour le changement de comportement sont engagées. Yann Arthus Bertrand le montre si bien : « chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle ».

Patrice Kouakou Wanset

Publicités
Cet article, publié dans Environnement, Santé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.